Tuesday, June 19, 2012

"I look forward to growing old"

Source : Lematin.ch.
Date : 18.06.2012
Par Trinidad Barleycorn

If you want to read the article by English, Please click Google translate

Il n’aime pas s’entendre dire qu’il est beau et détourne le regard quand on aborde le sujet. Pourtant, Simon Baker, 42 ans, a fait sensation hier à Chantilly, près de Paris, où il assistait au Prix de Diane Longines en tant que nouvel ambassadeur de la marque de montres suisse. Elégant, élancé, la mèche blonde frisant la perfection, l’acteur de «The Mentalist» rit malgré cela de son apparence en interview. Et il aime taquiner son grand amour depuis 22 ans, l’actrice australienne Rebecca Rigg. «Elle n’a pas voulu venir car l’idée de porter un chapeau à l’hippodrome ne l’emballait pas. Ah, si vous connaissiez ma femme!» s’amuse-t-il d’entrée.

L’engouement suscité par «The Mentalist» a-t-il été dur à gérer au sein de votre couple? Pas du tout. Il n’y a aucune compétition entre nous. Rebecca avait de toute façon décidé de mettre sa carrière de côté après la naissance de notre deuxième enfant. Durant son temps libre, enfin ce qu’il en reste avec trois enfants, elle aime planifier nos vacances. Rebecca écrit aussi beaucoup. De la fiction, des scénarios et elle suit également des cours de psychologie et de religion à l’université. Je vous jure qu’elle est bien plus occupée que moi, alors que c’est moi qui travaille.

Quel type de mari êtes-vous? Je ne cuisine pas! Mais c’est de la faute à Rebecca. Elle cuisine si bien que je n’ai jamais eu de raison de m’y mettre. C’est comme pour mon français qui est très mauvais. Elle, elle le parle bien alors moi, je n’essaie pas. Par contre, je suis doué lorsqu’il s’agit de réparer quelque chose. C’est une qualité très dangereuse. Parce que ma femme espère toujours que je serai capable de réparer tout et n’importe quoi. Genre si elle fait tomber son téléphone, elle comptera sur moi! Alors que je n’y connais rien. Mais je suis tenace, j’essaierai. Je le mettrai en pièces pour voir si je trouve quand même une solution.

Vous avez trois enfants. Ils aimeraient devenir acteurs? Stella, bientôt 19 ans, veut suivre une voie plus intellectuelle, elle est à l’université. Mes deux fils (ndlr: 13 et 10 ans) rêvent de faire du cinéma. Ils adorent les films d’action et passent leur temps à simuler des bagarres. (Il fait semblant de se prendre des gifles et de donner des coups.) Ils sont drôles. Je ne les encourage pas à devenir acteurs, mais je ne les décourage pas non plus. Pour un comme moi qui réussit, il y en a des milliers qui galèrent.

La galère justement, vous l’avez connue au début? Pas tant que ça. J’ai pu survivre grâce à mes petits rôles. Une fois, j’ai travaillé en cuisine. J’y faisais moins de dégâts en lavant les plats qu’en tant que serveur. Et j’ai bossé un peu dans la construction. J’aime travailler de mes mains. Construire et… détruire des trucs. (Rires.) U Vous faites fondre les filles et avez souvent été élu «homme le plus sexy du showbiz». Vous avez peur que ça s’arrête un jour? Au contraire. J’ai hâte de vieillir pour que ça s’arrête. (Rires.) Il y aura moins de pression sur mes épaules. Dans mon métier, on est scruté en permanence. Je dois faire attention à mon apparence alors que ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. En vieillissant, on vous laisse enfin tranquille. En tout cas, nous, les hommes.

Faites-vous appel, comme d’autres stars, à des stylistes pour soigner votre image? L’important pour moi, c’est que je sois à l’aise dans mes vêtements. Que je m’y sente à mon avantage. Je n’ai pas de styliste. Je ne sais pas si j’ai bon goût, mais j’ai la chance d’avoir une femme trop honnête qui me dira immédiatement si je suis mal fagoté.

Comment entretenez-vous votre physique? Par le sport? (Il se regarde et éclate de rire.) Apparemment pas assez! Je me suis mis au tennis il y a quelques années. J’adore. J’ai aussi commencé le jogging il y a 3 mois. Je n’aurais jamais cru aimer ça un jour. Je fais beaucoup de natation et du surf depuis petit (ndlr: il a participé à des compétitions de surf).

Où trouvez-vous le temps de faire tout ça? Ce n’est pas évident quand vous travaillez, que vous voyagez sans cesse et que vous avez des enfants. J’ai de moins en moins de temps pour le sport et je commence à apprécier d’autres choses. Je regarde aussi le foot, quand il y a de grands événements comme l’Euro. Et je ne manque pas les grands tournois de tennis. J’adore Nadal. Le voir jouer, c’est comme regarder un artiste. J’aime aussi beaucoup Roger Federer. Il a un jeu très gracieux et puissant.

Et vous sur le court, ça donnerait quoi face à eux? Oh non! Je joue au tennis comme un vieux. (Rires.) Je devrais me protéger de leurs balles!

0 意見: