Friday, September 03, 2010

Interview from nicematin

Source : Nice Matin.
Date : 01 septembre 2010
By Matthew Garcia-Bullon

If you want to read the article by English, here's Google Translate.

Patrick Jane reprend du service ce soir sur TF1 pour une saison 2 inédite. L'occasion pour nous d'interviewer son interprète australien.
Patrick Jane reprend du service ce soir sur TF1 pour une saison 2 inédite. L'occasion pour nous d'interviewer son interprète australien.

Simon Baker est un homme agaçant. Présent au dernier Festival TV de Monte-Carlo, l'acteur australien a pu tester sa popularité. Immense ! Qu'il prenne la pose le temps d'une séance photos improvisée avec ses fans ou qu'il se délecte d'un sandwich sur le tapis rouge menant au Grimaldi Forum, le Mentalist séduit. Les femmes se pâment devant ses moindres faits et gestes. Faisant fi de nos complexes, nous avons décidé de l'interviewer avec le secret espoir de faire tomber un mythe. Que nenni ! En plus d'être un sex-symbol en puissance, le bellâtre est plutôt sympa, franchement drôle et carrément disponible ! Agaçant on vous dit...

Simon, vous n'en avez pas marre d'être considéré comme un sex-symbol ?
(Rires) L'idée qu'on puisse me trouver sexy est très gênante. Pour moi et surtout pour ma fille Stella, qui est une ado...

Votre nouvelle notoriété n'est-elle pas trop pesante ?
Comme pour chaque chose, il y a des aspects positifs et négatifs. Le fait d'être abordé quotidiennement est difficile, mais par chance, les gens se montrent respectueux quand je suis avec ma famille.

Comment expliquez-vous le succès de Mentalist ?
Ce qui fait la particularité d'une série, c'est son ton. Mentalist joue beaucoup sur le second degré. Elle fait des clins d'oeil aux téléspectateurs tout en maintenant un certain sérieux. Je pense que c'est la clé du succès. Maintenant, nous savons tous que tout peut s'arrêter du jour au lendemain. Dans l'industrie de la télévision, le nerf de la guerre, c'est l'argent. Je m'en suis rendu compte avec Smith, une série dans laquelle je jouais et dont seulement trois épisodes ont été diffusés ! Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve avec Mentalist. Le succès est bien trop difficile à définir.

Quel regard portez-vous sur Patrick Jane, votre personnage ?
Lorsque j'ai lu le premier script, le personnage de Robin Tunney (Teresa Lisbon, ndlr) était plus accompli que le mien. Cela m'a donné envie de le retravailler pour y apporter ma touche personnelle. Par chance, les créateurs m'ont laissé beaucoup de libertés.

Que Patrick Jane vous a-t-il apporté ?
Une fiche de paye (rires) !

Rien d'autre ?
Parfois, j'emprunte un de ses costumes...

Pensez-vous que le public puisse un jour se lasser de Mentalist ?
Pour l'instant, mon personnage a un but. Il souhaite se venger de John le Rouge qui a assassiné sa femme et sa fille. Mais quand il sera arrivé à ses fins, est-ce que le public trouvera encore un intérêt à la série ?

Votre femme dit de vous que vous étiez naïf quand elle vous a rencontré. Est-ce qu'exercer le métier d'acteur a fait évoluer les choses ?
(Rires) Le fait d'être acteur m'a effectivement donné l'occasion de voyager, de vivre de nouvelles expériences... C'est vrai que ma femme adore dire que je suis un garçon naïf. Mais pour tout vous dire, elle a grandi en ville et moi à la campagne. Donc, quand nous nous trouvons en ville, disons qu'elle est plus à son aise que moi. Mais dès que nous sommes à la campagne, là, c'est moi qui la trouve naïve...

Maintenant que Mentalist connaît un grand succès un peu partout dans le monde, j'imagine que vous devez recevoir une multitude de propositions ?
Oui, mais rien qui ne me semble aussi intéressant que Mentalist. J'ai toutefois tourné dans The killer inside me, le dernier film très controversé de Michael Winterbottom.

Rêvez-vous d'un rôle en particulier ?
J'aimerais surtout travailler avec des acteurs dont je pourrais apprendre. Dernièrement, j'ai tourné sous la direction de Martin Scorsese lors d'une publicité pour un champagne espagnol. Cela restera un très bon souvenir ! Mais si je devais choisir un rôle en particulier... (Il réfléchit) Peut-être une version plus prosaïque de James Bond, comme Michael Caine l'a fait. Ou mieux, une interprétation d'Ernest Hemingway. Il a eu une vie extrême. Et puis, il avait cette façon si admirable d'écrire...

Mentalist
Tous les mercredis, à partir de 20 h 45 sur TF1

0 意見: